Soutenez les femmes au Congo dans leur lutte contre la malnutrition

Si nous souhaitons que nos actions aboutissent, les femmes et les filles doivent être impliquées activement.

Projet

    « If half of your team is not playing, you've got a problem » (si la moitié de votre équipe ne joue pas, vous avez un problème), a dit Barack Obama lors de sa visite au Kenya concernant le rôle de la femme dans le développement économique de l’Afrique.

    Les femmes et les filles représentent la moitié de la population congolaise. Si nous souhaitons que nos actions aboutissent, elles doivent également être impliquées activement. C’est la priorité de Congodorpen pour les prochaines années. Jusqu’à présent, les filles n’ont guère la possibilité de faire des études ni de travailler en tant que salariée. Elles sont obligées de rester à la maison pour faire le ménage et elles se marient jeune.

    Congodorpen mise sur le renforcement de la collaboration locale. À cet effet, nous rassemblons les hommes et les femmes et nous menons des actions à court et à long terme. À court terme, nous intervenons dans les besoins les plus urgents des femmes : la nourriture, l’eau, la santé, la formation des enfants... Par région, nous examinons quels sont les besoins les plus urgents. À long terme, nous misons également sur le renforcement de leur position au sein du développement économique : nous apportons un soutien dans les domaines suivants : la production agricole, l’amélioration de leurs connaissances, leurs aptitudes et leurs compétences et la lutte pour l’égalité des droits et des chances.

    Région Kasongo-Lunda

    Dans la région aux alentours de Kasongo-Lunda, nous avons collaboré avec les femmes afin d’identifier leurs besoins les plus urgents. Le problème majeur qui s’y pose est la malnutrition des enfants et des femmes enceintes. Une famille sur trois vit dans l’insécurité alimentaire. Un enfant sur dix, de moins de cinq ans souffre de malnutrition, ce qui explique le taux de mortalité infantile élevé. Pour les femmes de cette région, c’est leur plus grande préoccupation : l’alimentation et la santé de leurs enfants.

    Au niveau local, le maïs, le riz et les noix sont récoltés en suffisance, mais les femmes n’ont pas la connaissance, ni le matériel pour transformer cette récolte en produits alimentaires. Congodorpen souhaite voir changer cette situation en soutenant les femmes dans leur formation et dans l’achat de matériel, comme des moulins de maïs, des décortiqueuses de riz et des presses à huile.

  • € 50
    soins pour 1 enfant
  • € 125
    éducation de 5 femmes
  • € 1500
    1 presse à huile
Donorinfo
Als stichting van openbaar nut helpt Donorinfo u met het uitkiezen van filantropische organisaties die financieel bona fide zijn. Al sinds 2005 vindt u op donorinfo.be info over de activiteiten en de gecontroleerde financiële middelen van Belgische hulpverlenende organisaties. Omdat wij transparantie belangrijk vinden, vindt u ook de jaarrekeningen van Congodorpen vzw terug op donorinfo.be.